Alors que s’ouvre la saison des mariages, les incertitudes ne sont pas complètement levées. Je vous en parlais en décembre dans un précédent article, le plus important dans ces moments un peu troublés c’est vous, les marié-es. Et ce sont les autres qui doivent s’adapter à ce que vous voulez faire.

Une chose est sûre : des mariages ont repris, de manière adaptée encore pour un temps. J’ai développé avec mes marié·es des astuces pour qu’adaptation ne rime pas avec renoncement. L’an dernier, par exemple, j’ai aidé deux marié·es de Lyon en organisant une retranscription surprise de leur « oui » officiel en visio. Une surprise qui a aussi permis aux proches à l’étranger de suivre la cérémonie civile. La situation n’a pas que des mauvais côtés.

C’est ce que je disais aussi à une journaliste de Libération, dans un article paru début mai : «Tout le défi est là : s’adapter à la situation sans dénaturer le moment, en adaptant par exemple les buffets, pas forcément très sûrs. Certains mariés revoient leurs rêves à la baisse, et la tendance de l’élopement, une sorte de fugue amoureuse en très petit comité, gagne du terrain»

Cette semaine, je vous propose une série d’articles pour vous donner des astuces.  Alors quelle que soit vos besoins, n’hésitez pas à m’en parler, on pourra imaginer une ou plusieurs solutions pour que votre mariage soit à l’image de vos envies. A bientôt !